18 février 2014 - Egypte

– Egypte

Q – Suivez-vous de près l’affaire du journaliste australien emprisonné en Egypte, dont la famille a lancé une pétition ?

R – Nous la suivons attentivement et comprenons les raisons qui ont amené la famille de ce journaliste à lancer cette pétition.

Nous nous sommes exprimés le 30 janvier pour faire part de notre préoccupation concernant l’ouverture du procès de vingt journalistes de la chaîne Al-Jazeera.

Plus généralement, nous sommes vivement préoccupés des menaces et des violences dont sont régulièrement victimes les journalistes exerçant leur métier en Egypte.

La France rappelle son attachement à la liberté d’expression et à la liberté de la presse, en Egypte comme partout dans le monde. Nous continuerons de suivre ce procès avec attention, en liaison avec nos partenaires européens.

Dernière modification, le 19/02/2014

haut de la page