20 janvier 2014 - Syrie - Participation de l’Iran à la conférence de Genève II

Quai d’Orsay - Déclarations du porte-parole adjoint - 20 janvier 2014

Q - Dans une interview exclusive à l’AFP, Assad a accusé Paris d’être le "vassal" de Doha et de Ryad sur le dossier syrien. Quelle est votre réaction ?

R - Nous n’avons pas à commenter ces provocations.

Q - Avez-vous été prévenu à l’avance que Ban allait inviter formellement l’Iran à la conférence sur la Syrie en Suisse ?

R - Comme l’a rappelé le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius dans une déclaration ce matin : "La lettre d’invitation par le secrétaire général des Nations unies à la conférence de Genève précise clairement que l’objectif de cette conférence est l’établissement d’un gouvernement transitoire en Syrie doté de tous les pouvoirs exécutifs.

La participation à Genève II est conditionnée à l’acceptation explicite de ce mandat. Dans ces conditions et dans l’intérêt même de la recherche de la paix, il est évident qu’aucun pays ne saurait participer à cette conférence s’il n’en accepte pas expressément le mandat."

Dernière modification, le 20/01/2014

haut de la page