25 février 2014 - Liban

Liban

En réponse aux questions qui suivent, le Porte parole du Ministère des Affaires Etrangères a déclaré :

Q – Une réaction au raid israélien à la frontière libano-syrienne ?

R – La France est attachée à l’intégrité territoriale et à la souveraineté du Liban. C’est une position claire et constante.

Q – Pouvez-vous nous faire le point sur la conférence des donateurs du 5 mars ?

R – Une conférence de suivi du groupe international de soutien au Liban se tiendra à Paris le 5 mars. Il s’agit d’un groupe qui incarne le consensus prévalant au sein de la communauté internationale en faveur de la stabilité, de l’unité et de la souveraineté du Liban. Il s’est réuni pour la première fois le 25 septembre 2013 à New York sous l’égide du secrétaire général des Nations unies, en présence du président libanais, M. Michel Sleimane. Autour des cinq membres permanents du conseil de sécurité des Nations unies, il rassemble des représentants de l’Union européenne, de la Ligue arabe ainsi que les organisations onusiennes concernées (Haut-commissariat aux réfugiés, Programme des Nations unies pour le développement et Banque mondiale). Il s’agit aussi de soutenir et d’aider le Liban dans sa politique d’accueil des réfugiés syriens, victimes de la terrible crise qui affecte leur pays.

Le groupe s’est de nouveau réuni le 25 novembre 2013 à New York, dans le format initial élargi à l’Allemagne et à l’Italie, au nom de l’engagement de ces deux pays au sein de la FINUL.

La réunion qui se tiendra le 5 mars 2014, à l’invitation de M. Laurent Fabius, sera coprésidée par la France et les Nations unies. Elle aura lieu dans un format élargi aux principaux pays impliqués dans le soutien au Liban. Il est encore trop tôt pour vous communiquer la liste de l’ensemble des pays participants.

Q – Quels sont les objectifs de cette conférence ?

R – Il s’agit de réaffirmer le soutien de la communauté internationale et de faire un point de situation sur l’impact de la crise syrienne. Le Liban dispose d’un nouveau gouvernement et a connu un certain nombre d’évolutions importantes au cours de ces dernières semaines.

Q – Est-ce qu’il y aura des annonces concrètes ?

R – Il faut laisser la réunion se dérouler, mais bien évidemment une réunion ne se tient pas pour rien. L’ordre du jour est en préparation. Bien évidemment, cette réunion conduira à un certain nombre de décisions et d’initiatives au profit du Liban.

Dernière modification, le 26/02/2014

haut de la page