Valérie Spira – Le devoir de mémoire

Valérie Spira – Le devoir de mémoire

JPEG

Née en banlieue parisienne, Valérie Spira est arrivée à 26 ans en Israël. Véritable militante pour la préservation de la mémoire des victimes de la Shoah, elle a eu, très jeune, la volonté d’informer les gens autour d’elle sur ce tragique épisode de l’Histoire. Son investissement dans ce travail de mémoire s’est renforcé au cours des années et aujourd’hui elle s’y consacre à plein temps.

La famille de Valérie Spira est très marquée par l’Holocauste qui a emporté ses deux grands-pères. « J’ai grandi avec la Shoah » explique-t-elle et aujourd’hui elle se bat pour que la mémoire subsiste, surtout auprès des jeunes. « Mon cheval de bataille c’est la jeunesse. Je ne veux pas que la jeunesse oublie ». C’est cette volonté qui l’a poussée à rejoindre il y a une dizaine d’années l’association Fils et Filles de Déportés Juifs de France (FFDJF) dont elle est une représentante, avec son père, depuis 2008.

Crée en 1979 par Serge et Beate Klarsfeld, FFDJF est une association française. A l’origine, elle devait servir à poursuivre trois organisateurs de la « solution finale » en France, dans le cadre d’un procès organisé à Cologne. Depuis, l’association a participé à de nombreux procès pour mettre un terme à l’impunité des responsables français et allemands de la déportation des juifs. FFDJF effectue aussi un important travail de publication et d’archive sur la shoah en France. Enfin, l’association est engagée dans la lutte pour la défense de la mémoire des victimes et milite contre l’antisémitisme.

L’organisation organise de nombreuses conférences sur le thème de la Shoah. En tant que représentante de l’association, Valérie Spira cherche avant tout à raconter des parcours et à partager des témoignages individuels tant qu’il est encore possible d’en recueillir. Pour elle, les 6 millions de victimes de la Shoah représentent avant tout 6 millions d’histoires. C’est en mémoire de ces victimes que FFDJF organise une cérémonie en français pour le Yom Hashoah, jour de commémoration de l’Holocauste. La cérémonie se déroule à Roglit, au mémorial des déportés juifs de France. L’Ambassade de France à Tel Aviv et le Consulat Général de France à Jérusalem y sont invités chaque année, et plus de 500 personnes y participent. Valérie Spira a également organisé avec FFDJF une importante cérémonie à l’occasion des 70 ans de la rafle du Vel’ d’Hiv’ à Yad Vashem en coordination avec l’association Aloumim.

Particulièrement attachée à l’organisation de cérémonies pour les francophones en Israël, Valérie Spira tient à commémorer les victimes françaises du génocide mais aussi à rendre un hommage aux « Justes ». « Si on est là aujourd’hui c’est que des Français nous ont sauvés (…) il ne faut pas les oublier ».

Dernière modification, le 20/10/2014

haut de la page