ALAIN JUPPE. "Pas de solution sans reconnaissance de deux Etats-nations"

Déplacement dans le Royaume d’Espagne - Conférence de presse conjointe du ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères et européennes Alain Juppé et de la ministre espagnole des Affaires étrangères et de la Coopération - Madrid, 20 juillet 2011.

- PROPOS DE M. JUPPÉ -

Q - Pour continuer sur la question palestinienne, je voulais demander à M. Juppé s’il partage avec l’Espagne, si la France approuve le fait que l’Autorité palestinienne en appelle à l’ONU pour la reconnaissance de l’État palestinien ?

R - La France a une position très claire qui rejoint évidemment celle de l’Espagne et de l’ensemble de nos partenaires européens : c’est qu’il n’y aura pas de solution au conflit du Proche-Orient sans reconnaissance de deux Etats-nations pour deux peuples. L’Etat-nation d’Israël pour le peuple juif, l’Etat-nation de Palestine pour le peuple palestinien. Il n’y a pas à sortir de là. A partir de là, que fera-t-on mois de septembre à l’Assemblée générale des Nations unies : cela dépendra d’abord de la résolution, du texte que l’on aura discuté. Et comme je l’ai dit il y a un instant et comme Mme Jiménez l’a dit aussi, nous en discuterons entre nous pour essayer de coordonner la position commune qui je l’espère sera à notre portée.

Dernière modification, le 05/11/2012

haut de la page