Accident d’avion de la compagnie Germanwings

Déclaration conjointe, avec le Roi Felipe VI d’Espagne, de M. François Hollande, président de la République (Paris, 24/03/2015)

Un accident terrible vient de se produire sur le territoire français. Un avion qui allait de Barcelone à Düsseldorf s’est écrasé dans des circonstances qui ne sont pas encore, au moment où je parle, éclaircies.

Il y a de nombreuses victimes, cent cinquante. Parmi ces victimes, il y a des Espagnols et je veux ici exprimer, au nom du peuple français, toutes nos condoléances, toute notre affection, toute notre solidarité au Roi d’Espagne, à son épouse, au président Rajoy et au peuple espagnol.

C’est une terrible épreuve. Je sais aussi qu’il y a des victimes d’autres nationalités, notamment allemande et sans doute turque. Il n’y aurait pas de victime française mais je n’en ai pas encore la totale certitude. Je veux exprimer nos sentiments les plus tristes à l’égard des familles qui sont aujourd’hui dans le deuil ou dans l’attente.

Je comprends parfaitement la décision que le Roi vient d’annoncer, qu’il a prononcée après s’en être entretenu avec le président Rajoy, avec moi-même. Nous sommes dans le deuil. Je veux lui confirmer que tous les moyens sont mis en place pour à la fois connaître les circonstances de l’accident et retrouver les victimes.

L’accident s’est produit dans une zone particulièrement difficile d’accès et les secours ne pourront être apportés que dans quelques heures. Je veux remercier d’ailleurs tous les services qui se mobilisent, de la protection civile, les services de la gendarmerie, l’armée, tous les services administratifs pour aller le plus vite sur place.

Plusieurs ministres sont déjà sur les lieux, ou vont l’être : le ministre de l’intérieur Bernard Cazeneuve, la ministre de l’écologie Ségolène Royal, le ministre des transports Alain Vidalies. Il y aura également des ministres des pays concernés par le drame, des ministres allemands et des ministres espagnols. J’ai moi-même eu à l’instant une conversation avec la chancelière Merkel qui est particulièrement éprouvée par le drame.

Avec le Roi d’Espagne, nous irons dans quelques instants, c’est-à-dire à 15 heures 30 exactement, au ministère de l’intérieur et le Premier ministre Valls nous recevra pour faire le point des secours et des analyses sur les circonstances de la tragédie.

Cette visite ne peut pas avoir lieu, néanmoins elle aura lieu, et j’accueillerai avec la même hospitalité, la même fierté, le Roi d’Espagne et la Reine, car nous sommes très liés à l’Espagne, conscients aussi que le Roi nous faisait un grand honneur puisque c’était sa première visite d’État dans un pays européen, en l’occurrence la France, et que ce qu’il nous préparait, c’est-à-dire cette visite, nous aurons toujours à cœur de la rendre exceptionnelle. Merci./.

(Source : site Internet de la présidence de la République)

Déclaration de M. François Hollande, président de la république (Paris, 24/03/2015)

Un avion de la compagnie Germanwings vient de s’écraser au-delà de Digne près de Barcelonnette. Cet avion faisait le trajet entre la ville de Barcelone et la ville de Düsseldorf. Il y avait 148 personnes à bord. Les conditions de l’accident, qui ne sont pas encore élucidées, laissent penser qu’il n’y aurait aucun survivant.

Je veux d’abord exprimer aux familles qui viennent d’être touchées par ce drame qui s’est produit en France toute notre solidarité. Nous ne connaissons pas encore l’identité des victimes. Je me suis entretenu immédiatement avec le Premier ministre ; le ministre de l’intérieur Bernard Cazeneuve se rend immédiatement sur place ; une cellule de crise vient d’être constituée et nous disposerons de toutes les informations dans quelques minutes.

D’ici là, nous mettons tout en œuvre pour qu’il n’y ait aucune autre conséquence de l’accident et j’aurai des entretiens, avec la chancelière Merkel car il est probable qu’il y ait un bon nombre de victimes allemandes, et bien sûr avec le Roi d’Espagne qui nous rend visite aujourd’hui.

C’est une tragédie, une nouvelle tragédie aérienne. Nous aurons aussi à connaitre toutes les causes de ce qui s’est produit, et nous les donnerons bien évidemment aux autorités concernées, aussi bien espagnoles qu’allemandes et aux familles des victimes.

C’est un deuil que nous devons éprouver, parce que c’est une tragédie qui s’est produite sur notre sol.

Enfin, j’ai la volonté aussi de savoir s’il n’y aurait pas eu d’autres conséquences de l’accident qui s’est produit dans une zone particulièrement difficile d’accès. Je ne sais pas s’il y a des habitations concernées, nous le saurons dans les heures prochaines.

Dans l’attente, c’est d’abord la solidarité qui doit être notre premier sentiment. Merci./.

(Source : site Internet de la présidence de la République)

Déclaration de M. Laurent Fabius, ministre des affaires étrangères et du développement international (Paris, 24/03/2015)

C’est avec une immense émotion que j’ai appris l’accident dont a été victime un avion de la compagnie Germanwings qui assurait la liaison entre les villes de Barcelone et Düsseldorf.

Le bilan de cette tragédie est très lourd. J’exprime ma profonde solidarité aux familles des victimes et leur présente toutes mes condoléances en ce moment si douloureux.

Je me suis entretenu avec mes homologues allemand et espagnol pour leur dire que nous nous tenions à leurs côtés et les assurer de notre mobilisation face à ce drame qui frappe tout particulièrement nos trois Nations.

J’ai demandé au Centre de crise et de soutien du ministère des affaires étrangères et du développement international de prendre toutes les dispositions nécessaires avec le Centre interministériel de Crise du ministère de l’intérieur pour l’information et l’aide des familles en liaison avec les autorités allemandes et espagnoles.

J’ai également demandé à nos ambassades de France à Berlin et à Madrid ainsi qu’à nos consulats généraux à Barcelone et Düsseldorf d’être en liaison constante avec toutes les autorités concernées par cette catastrophe.

Face à cette tragédie, les autorités françaises prennent toutes les mesures pour accéder à l’épave de l’appareil, récupérer et identifier les corps des victimes et participer à l’enquête sur les causes de cette catastrophe./.

Dernière modification, le 25/03/2015

haut de la page