Informations générales

La nationalité est le lien juridique qui relie un individu à un Etat. De ce lien découlent des obligations (service national etc...) et des droits (droit de vote etc...). La nationalité française peut résulter :

- soit d’une attribution dès la naissance, par filiation ou par la naissance en France d’au moins un parent né en France

- soit d’une acquisition :

    • de plein droit (exemple : naissance et résidence en France)
    • par déclaration (exemple : mariage avec un Français)
    • par décret de naturalisation.

La perte de la nationalité française peut être la conséquence d’un décision de l’autorité publique (déchéance), d’un acte volontaire ou d’un non-usage prolongé.

La réintégration dans la nationalité française est prévue par le code civil, sous certaines conditions.

Le service de la nationalité de ce poste est compétent pour :
- recevoir les déclarations d’acquisition de la nationalité française souscrites à raison du mariage
- vous renseigner sur les démarches à accomplir en vue de la délivrance d’un certificat de nationalité française
- dans certains cas seulement, constater la réalité de votre nationalité française.


1 - Les documents en hébreu doivent être traduits par un traducteur assermenté auprès de ce Consulat. Consulter la liste des traducteursLe tampon et la signature du traducteur suffisent, il n’est pas nécessaire de faire apostiller la traduction, ni de demander un acte notarié.

2 - Les actes d’état civil israéliens doivent être revêtus de l’apostille. Consulter la procédure pour demander l’apostille sur un acte de naissance

Dernière modification, le 04/02/2014

haut de la page