COP 21 | Le point sur la dernière semaine de négociations (7 décembre 2015)

Pour cette dernière semaine de négociations, les ministres de l’Environnement, de l’Energie et des Affaires étrangères prennent le relais des délégués afin de procéder aux arbitrages politiques nécessaires pour l’obtention d’un accord.

Une nouvelle version du projet d’accord

Le texte, transmis samedi 5 décembre et long de 43 pages, intègre des propositions de compromis sur chaque grand chapitre de la négociation.
Il est complété par cinq pages de « notes de réflexion » pour éclairer les ministres sur les débats qui ont eu lieu la semaine dernière. « Les formulations sont plus synthétiques, le nombre d’options a été réduit. Avec ce nouveau projet, un pas a été franchi vers le compromis final » a déclaré le président de la COP21, Laurent Fabius lors du point presse lundi 7 décembre.

Cette semaine de négociations a commencé par les allocutions d’une centaine de ministres venus du monde entier, des allocutions qui se poursuivront demain.

En parallèle, les ministres nommés comme facilitateurs par Laurent Fabius – « les ambassadeurs du compromis » – ont commencé leur travail au sein de groupes de travail dès dimanche après-midi.

Une nouvelle méthode de travail

Le président de la COP21 a en effet proposé une nouvelle méthode de travail pour avancer plus vite. Une méthode de travail adoptée en plénière par les 196 parties samedi 5 décembre et qui se concentre autour :

- du Comité de Paris présidé par Laurent Fabius qui se réunira tous les jours ;

- de 4 groupes de travail dont les discussions seront menées par deux ministres facilitateurs pour chaque groupe ;

Les thèmes retenus pour les groupes de travail sont ceux dont la résolution conditionne largement l’obtention d’un accord :

* les "moyens de mise en œuvre", à savoir les questions de financement et de transfert de technologies ;
* la "différenciation" qui renvoie à la responsabilité historique des pays développés dans les émissions de gaz à effet de serre ;
* l’ "ambition" de l’accord, son objectif de long terme et ses mécanismes de révision ;
* l’"action pré-2020" à savoir les actions à prendre avant 2020, date prévue d’entrée en vigueur de l’accord.
* d’un groupe pour les vérifications juridiques et linguistiques.

Prochaines étapes

mercredi 09 décembre  : présentation par le Comité de Paris d’un nouveau projet d’accord En savoir plus : site de cop21.gouv.fr
jeudi 10 décembre : l’accord doit être conclu pour procéder aux vérifications juridiques finales et à la traduction dans les six langues onusiennes (anglais, français, russe, arabe, chinois, espagnol).
vendredi 11 décembre  : adoption de l’accord en plénière à 18h.

Dernière modification, le 08/03/2016

haut de la page