DÉCLARATION CONJOINTE - Coopération bilatérale

Les gouvernements français et israélien ont décidé d’adopter les mesures suivantes pour renforcer les liens entre la France et Israël dans les domaines économique, scientifique et culturel et dans celui de l’enseignement.

Partenariats entre entreprises innovantes françaises et israéliennes :

Les deux gouvernements encourageront le développement de partenariats technologiques entre des entreprises innovantes françaises et israéliennes.

JPEG

Une Journée franco-israélienne de l’innovation sera organisée alternativement en France et en Israël, sur le modèle des manifestations qui ont eu lieu en 2011 à Paris et en 2013 à Tel Aviv.

Un nouvel appel à projets dans le cadre de l’accord financier bilatéral franco-israélien FIRAD sera lancé en mai 2014. Le FIRAD devrait financer au moins dix projets par an au cours des années à venir.

Un programme d’échanges bilatéral destiné à favoriser les jeunes entreprises françaises et israéliennes grâce à des contacts bilatéraux entre entreprises et mettant en œuvre des incubateurs et des accélérateurs des deux pays est mis en place.

Un expert technique français chargé de l’innovation sera nommé en Israël afin de travailler en rapport avec le Bureau du Chief Scientist dans le but de promouvoir des partenariats entre chefs d’entreprise français et israéliens.

JPEG

La Banque d’investissement publique française Bpifrance établira une présence à plein temps en Israël, après obtentions de toutes les autorisations prévues par la loi

Les deux gouvernements se félicitent également des accords signés entre Havas et le Technion, et entre Orange et le Bureau du Chief Scientist, et invitent d’autres entreprises françaises et israéliennes à envisager de tels accords.

Coopération bilatérale sur les questions énergétiques :

La France et Israël souhaitent développer leur coopération bilatérale sur les questions énergétiques et renforcer la présence en Israël d’entreprises françaises de ce secteur, notamment dans le domaine des énergies nouvelles et de l’efficacité énergétique et dans celui du gaz offshore.

Les deux gouvernements ont lancé un « Dialogue sur l’énergie ». Une première réunion aura lieu à Paris au début de 2014.

Israël se félicite de l’activité d’Électricité de France Énergies renouvelables (EDF-EN) dans la production d’électricité photovoltaïque en Israël.

La participation d’entreprises françaises à des projets énergétiques innovants en Israël sera encouragée.

JPEG

Coopération bilatérale en matière de projets de transports publics en Israël :

La France et Israël reconnaissent qu’il importe de développer la coopération entre les deux pays dans le domaine des transports. Les deux États apportent leur soutien aux mesures ci-après :

Echanges de bonnes pratiques dans le domaine des transports publics, notamment en matière de planification, de conception et de réglementation ;

Organisation d’ateliers réunissant des représentants des milieux économiques et des pouvoirs publics et consacrés à diverses questions portant sur les transports publics ;

Coopération entre des entreprises des deux pays sur des projets d’infrastructures de transports publics.

Ils se félicitent de la conclusion d’un accord entre Alstom et Israel Railways, ainsi que de la signature d’un mémorandum d’entente entre la SNCF et Israel Railways.

Coopération scientifique et technologique entre la France et Israël :

Les deux gouvernements soutiennent le développement de nouveaux partenariats universitaires et de recherche-développement entre des institutions françaises et israéliennes. Ils se félicitent en particulier de la signature de nouveaux accords entre le Technion et l’École polytechnique.

Les deux gouvernements concluront un premier accord de coopération scientifique dans le domaine de la recherche agricole.

Sur la base de la coopération entre le Centre national d’études spatiales (CNES) et l’Agence spatiale israélienne (ISA) en vue de la construction du satellite VENUS dont le lancement est prévu pour 2015-2016, les deux gouvernements encouragent la poursuite de la coopération dans le domaine de la recherche spatiale.

JPEG

Coopération bilatérale dans les domaines de l’éducation, de la langue et de la culture françaises et de la jeunesse :

Les deux gouvernements s’attacheront à faciliter, à promouvoir et à développer leur coopération dans le domaine de l’éducation :

Ils établiront en 2014 un état de la situation de l’apprentissage de la langue française et de l’hébreu dans les établissements d’enseignement secondaire des deux pays, encourageront les échanges de chefs d’établissement, d’enseignants et d’élèves, et étudieront la possibilité d’accorder des bourses supplémentaires à des enseignants de français et d’hébreu.

Ils encourageront le développement d’initiatives de découverte de leur langue et de leur culture à l’intention d’élèves du secondaire.

Ils favoriseront des projets éducatifs consacrés à la Shoah, avec le soutien de Yad Vashem et, en France, du Mémorial de la Shoah et de l’Association de la Maison d’Izieu, ainsi que des ministères de l’Éducation des deux États.

Les deux gouvernements prennent acte avec satisfaction de l’initiative de mettre en place une année de la coopération culturelle à l’occasion du 70e anniversaire de l’indépendance d’Israël (2018), sous réserve des procédures d’agrément de cette initiative propres aux deux pays.

Les deux gouvernements prennent acte de l’annonce par le gouvernement français de son intention d’organiser en 2015 en Israël une conférence sur la langue et la culture françaises afin de promouvoir le statut de la langue française en Israël.

Les deux gouvernements étudieront la mise en place d’un accord sur des visas « vacances-travail » permettant à des jeunes de chacun des deux pays de séjourner dans l’autre pays pendant une durée limitée en qualité de touristes autorisés à travailler. Cet accord reposerait dans toute la mesure du possible sur les accords types signés entre Israël et d’autres pays.

Le Président de la République française et le Premier ministre de l’État d’Israël soulignent la grande importance qu’ils attachent aux liens étroits et anciens et à l’interaction constante entre les deux gouvernements et conviennent d’organiser à intervalles réguliers des réunions de représentants de haut niveau des deux gouvernements afin de faciliter la mise en œuvre de la présente Déclaration conjointe.


François Hollande,
Président de la République française


Benjamin Netanyahou,
Premier ministre de l’État d’Israël

Dernière modification, le 09/09/2014

haut de la page