Déclaration du porte-parole du Quai d’Orsay (Paris, le 10 mars 2014)

Syrie - Libération de religieuses

Q - Avez-vous un commentaire suite à la libération des sœurs du couvent de Maaloula ? Est-ce que cette libération ouvre des perspectives pour la libération de nos collègues journalistes ?

R - Si cette information était confirmée, la France se réjouit de la libération des religieuses orthodoxes du couvent de Maaloula en Syrie, enlevées en décembre dernier.

La France condamne toutes les détentions arbitraires de civils et appelle à la libération des dizaines de milliers de personnes, notamment des femmes et des enfants, détenues par le régime syrien. Elle appelle également à la libération immédiate des deux évêques d’Alep et des trois prêtres enlevés depuis plusieurs mois.

Tous les services de l’Etat travaillent sans relâche pour la libération de nos compatriotes enlevés.

Dernière modification, le 10/03/2014

haut de la page