Déclaration du porte-parole du Quai d’Orsay (Paris, le 24 avril 2014)

Processus de paix au Proche-Orient

Q - Une réaction au rapprochement entre le Fatah et le Hamas, et aussi à la décision israélienne d’annuler une rencontre avec les Palestiniens sur le processus de paix ?

R - Nous avons pris connaissance de l’annonce de la formation prochaine d’un gouvernement palestinien composé de personnalités indépendantes.

La France, chacun le sait, a toujours soutenu la réconciliation palestinienne sous l’autorité du Président Abbas et l’organisation d’élections dans les Territoires palestiniens. Elle est prête à travailler avec un gouvernement de l’Autorité palestinienne dés lors qu’il refuse le recours à la violence, est engagé en faveur du processus de paix et accepte l’ensemble des accords conclus, notamment avec Israël, ainsi que les obligations qui en découlent.

Tous les efforts doivent être aujourd’hui déployés pour permettre la poursuite et le succès du processus de paix.

Dernière modification, le 24/04/2014

haut de la page