Disparition de Shimon Peres - Déclaration du Président Hollande

Homme de paix, il a reçu le Prix Nobel en 1994 aux côtés de Yitzhak Rabin et Yasser Arafat au lendemain des accords d’Oslo dont il n’aura cessé de défendre la logique, voyant dans l’avènement d’un Etat palestinien la seule garantie d’un avenir pour Israël dans la sécurité.

Avec la disparition de Shimon Peres Israël perd un de ses hommes d’Etat les plus illustres, la paix un de ses plus ardents défenseurs et la France un ami fidèle.
Shimon Peres appartient désormais à l’Histoire qui a été la compagne de sa longue vie.
Il a profondément marqué la vie politique d’Israël, dès la fondation à laquelle il a activement participé aux côtés de David Ben Gourion. Membre de nombreux gouvernements, Premier ministre à plusieurs reprises, enfin Président de 2007 à 2014, Shimon Peres était Israël aux yeux du monde.
Homme de paix, il a reçu le Prix Nobel en 1994 aux côtés de Yitzhak Rabin et Yasser Arafat au lendemain des accords d’Oslo dont il n’aura cessé de défendre la logique, voyant dans l’avènement d’un Etat palestinien la seule garantie d’un avenir pour Israël dans la sécurité.
Visionnaire, il impressionnait ses interlocuteurs par sa capacité à proposer des initiatives audacieuses et des idées nouvelles pour aller vers cet idéal. Il croyait au partage des ressources, des technologies, à l’ouverture de voies de communication pour rapprocher les peuples. J’ai pu mesurer lors de notre dernier entretien le 25 mars que sa force de conviction était intacte.
J’adresse en ce triste jour toute ma sympathie au peuple israélien et mes condoléances à sa famille.

Dernière modification, le 28/09/2016

haut de la page