Hommage d’Audrey Azoulay, ministre de la Culture et de la Communication à Martin Gray

Communiqué de presse

Un témoin : c’est ainsi que Martin Gray, qui vient de disparaître à 94 ans, se qualifiait lui-même.

Déporté dans le camp d’extermination de Treblinka, sa famille assassinée, il a incarné la tragédie de son siècle dont il a témoigné dans un récit qui a bouleversé le monde et connu un succès mondial, « Au nom de tous les miens », écrit avec Max Gallo.

Témoin, il le restera avec ses autres livres, directement inspirés des tragédies de sa vie.

L’écriture lui aura permis de surmonter chacune de ces épreuves, faisant de lui un symbole de ce que l’on n’appelait pas encore la résilience.

PDF - 63 ko

Dernière modification, le 14/06/2016

haut de la page