Iran - Déclaration de M. Laurent Fabius, ministre des affaires étrangères et du développement international (Vienne, 06/07/2015)

La question principale est de savoir si les Iraniens vont accepter de prendre des engagements clairs sur ce qui n’a pas été encore clarifié. Nous le souhaitons car nous souhaitons qu’il y ait un accord qui permette d’aller plus loin pour la sécurité et pour la paix.

Mesdames et Messieurs,

Comme je m’y étais engagé, je reviens à Vienne pour ce qui devrait être la phase finale des négociations. Celles-ci ont commencé il y a douze ans et nous sommes à soixante-douze heures du moment où elles doivent, normalement, se terminer.

Désormais, toutes les cartes sont sur la table, et la question principale est de savoir si les Iraniens vont accepter de prendre des engagements clairs sur ce qui n’a pas été encore clarifié. Nous le souhaitons car nous souhaitons qu’il y ait un accord qui permette d’aller plus loin pour la sécurité et pour la paix.

Mais tout doit être clarifié et, dans cette phase-là, la France aura toujours la même attitude que celle qu’elle a toujours eue qui est celle de la fermeté constructive et nous nous préparons à ces deux jours de négociation intense./.

Dernière modification, le 07/07/2015

haut de la page