Iran - Réponse de M. Laurent Fabius, ministre des affaires étrangères et du développement international, à une question à l’Assemblée nationale (Paris, 27/05/2015)

(...)

Je suis précis sur le point suivant : il n’y aura pas d’acceptation de la France s’il n’est pas clair qu’une vérification pourra être faite auprès de toutes les installations iraniennes, y compris les sites militaires. Sur ce point, j’aimerais que la totalité - ils sont cinq en dehors de nous - des grands pays qui discutent avec nous par rapport aux Iraniens, adoptent la position française.

Oui à un accord mais non à un accord qui permettrait à l’Iran d’avoir la bombe atomique : c’est la position de la France, puissance indépendante et puissance de paix./.

Dernière modification, le 28/05/2015

haut de la page