Israël / Territoires palestiniens / Déclaration du porte-parole du ministère des Affaires étrangères et du Développement international

La paix passe par des négociations et c’est celles-là que nous devons contribuer à relancer d’urgence et dans un cadre crédible. La France n’épargne aucun effort dans cette voie.


Q - Sept pays de l’Union européenne (la Pologne, la Slovaquie, la Bulgarie, Chypre, la Hongrie, Malte, la Slovénie) ont déjà reconnu "l’Etat de Palestine", la Suède s’apprête à le faire : quelle est la position de la France sur ce point (reconnaître l’Etat de Palestine) ?

R - Comme l’a indiqué à plusieurs reprises M. Laurent Fabius, il est urgent de faire progresser la solution des deux Etats, et d’aboutir à l’établissement d’un Etat de Palestine vivant dans la paix et la sécurité, aux côtés d’Israël. C’est la solution que la communauté internationale soutient. Cela signifiera qu’il faudra bien, à un moment, reconnaître l’État palestinien, comme l’a dit Laurent Fabius lors de la conférence des Ambassadeurs.

Mais la paix passe par des négociations et c’est celles-là que nous devons contribuer à relancer d’urgence et dans un cadre crédible. La France n’épargne aucun effort dans cette voie.

Dernière modification, le 06/10/2014

haut de la page