La France suscite l’engouement des startups israéliennes

JPEG

Avec une quarantaine de projets israéliens candidats aux programmes lancés par la France dans le secteur de l’innovation, les entrepreneurs israéliens se saisissent des opportunités et des perspectives que leur ouvre notre pays, porte d’entrée industrielle et commerciale sur l’Europe et le monde.

Concours mondial de l’innovation

Lancé par la France fin 2013 et ouvert aux innovateurs du monde entier, le Concours mondial d’innovation a séduit 23 entrepreneurs israéliens, qui ont déposé des dossiers. A la clef, 200 000 euros par lauréat pour un projet devant être développé au moins en partie en France. Cet engouement place Israël en tête des pays contributeurs au concours, devant les Etats-Unis et la Chine notamment, qui a séduit au total 87 entrepreneurs basés hors de France.

Programme FIRAD

Annoncé par le Président de la République lors de sa visite d’Etat, le programme FIRAD a suscité, depuis son lancement en mars, 15 projets de partenariats franco-israéliens dans l’innovation.

Cet attrait des entrepreneurs israéliens pour la France, terre d’innovation, est appuyé par équipe renforcée, à l’ambassade de France en Israël, chargée de susciter et appuyer des partenariats de recherche et développement entre entreprises françaises et israéliennes.

Les dispositifs de soutien aux projets technologiques franco-israéliens sont nombreux. En particulier :


- une nouvelle date de soumission pour des projets FIRAD est d’ores-et-déjà fixée à fin octobre

- un programme bilatéral d’accélération de startups françaises et israéliennes sera lancé à l’automne

- une seconde phase du Concours mondial d’innovation, dotée cette fois de 2 millions d’euros par projet, sera lancée par la France en septembre

Dernière modification, le 16/06/2014

haut de la page