Les autorités françaises condamnent sévèrement l’agression d’un couple juif à Créteil

05/12/2014

Lors d’une réception organisée au Palais de l’Elysée en présence de la presse, le Président de la République s’est exprimé sur le drame de Créteil :

« Il y a encore quelques jours, une famille, dans une ville de France, a été agressée parce qu’elle était juive. Parce qu’elle était supposée être riche, parce qu’elle était juive. Dans une ville de la banlieue parisienne… Quand il se passe de tels drames, de telles tragédies, ce n’est pas la famille simplement qui est blessée et agressée. C’est ce que la France porte de plus grand, de meilleur, qui se trouve blessé et abimé. Nous devons donc aussi susciter un engagement dans la lutte contre le racisme, contre l’antisémitisme et contre les discriminations. Ne rien laisser passer. Ne pas faire comme si nous n’avions rien vu. Mais, au contraire, tout voir, tout connaître, pour que plus rien ne puisse être accepté. Cette forme de violence est d’autant plus insupportable qu’elle vise à diviser. »

Manuel Valls, le Premier ministre, a également twitté : « L’horreur de Créteil est la démonstration immonde que la lutte contre l’antisémitisme est un combat de tous les jours. Soutien à la famille. »

Par ailleurs, le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, a publié un communiqué dans lequel il exprime son « indignation face à l’agression dont a été victime un jeune couple lundi à son domicile de Créteil, et dont le caractère antisémite semble avéré ». Il a précisé que les auteurs présumés des faits ont été rapidement interpellés par la police et sont actuellement en garde à vue et a rappelé sa « détermination et celle du Gouvernement à lutter sans relâche contre toute forme de racisme et d’antisémitisme. »

Dernière modification, le 11/12/2014

haut de la page