Mobiliser les décideurs politiques en faveur d’un accord sur le climat : journée d’action aux Nations Unies (29 juin 2015)

Laurent Fabius s’est rendu le 29 juin à New York pour participer à une réunion de l’assemblée générale des Nations unies consacrée au climat. Il a coprésidé également une réunion ministérielle sur ce sujet, aux côtés de M. Ban Ki-moon, secrétaire général des Nations unies, et de M. Manuel Pulgar-Vidal, ministre péruvien de l’environnement et président de la COP20.

Le 29 juin, les Nations unies se sont mobilisées à nouveau pour le climat :

  • Le Président de l’Assemblée générale, Sam Kutesa, a organisé un évènement de haut niveau sur le changement climatique ;
  • Le Secrétaire Général des Nations unies, Ban Ki-Moon, a présidé une réunion ministérielle en parallèle (de 15h à 17h).

Objectif et prochaines étapes

Les objectifs de développement durable et la lutte contre les changements climatiques sont les deux priorités de l’ONU en 2015. Cette journée a vocation à mobiliser les décideurs politiques en faveur d’un accord sur le climat.

Moins de trois semaines après la session de négociations de Bonn, à deux semaines de la Conférence d’Addis Abeba, et à un mois de la réunion ministérielle que la Présidence française organise, cet évènement a été l’occasion d’inciter les décideurs politiques à s’emparer de la négociation, à la prise de responsabilité et d’en appeler au leadership de chacun pour donner des orientations et des mandats forts aux négociateurs, afin de parvenir à un l’accord. Il a permis également d’en appeler à la mobilisation de tous autour de l’action climat, et en faveur de l’agenda des solutions. Ainsi, à cette occasion, Laurent Fabius a lancé un appel à renforcer encore la mobilisation des décideurs politiques mondiaux afin que la COP21 permette de parvenir à un accord ambitieux et durable.

Programme de cette journée

  • Un segment d’ouverture, au cours duquel Laurent Fabius est intervenu aux côtés, notamment, de Manuel Pulgar-Vidal, ministre péruvien de l’Environnement et président de la COP20. Cette intervention a été l’occasion de transmettre les messages politiques mentionnés précédemment ;
  • Une session centrée sur la mobilisation en faveur du relèvement de l’ambition en matière d’atténuation, d’adaptation et de moyens de mise en œuvre. Cette session, introduite par les co-chairs de l’ADP, était constituée de deux panels ministériels successifs ;
  • Une session centrée sur la mobilisation des acteurs non gouvernementaux. Laurence Tubiana y est intervenue aux côtes de représentants d’organisations internationales. En parallèle de cette session s’est tenue la réunion ministérielle à laquelle le ministre a participé.

Les Nations Unies, à travers son Secrétaire Général Ban Ki Moon, s’étaient déjà fortement impliqué dans la mobilisation des gouvernements et de la société civile, en organisant en septembre 2014 le Sommet de New York pour le Climat.

Dernière modification, le 08/03/2016

haut de la page