REMISE DES INSIGNES DE CHEVALIERS DANS L’ORDRE DES ARTS ET DES LETTRES

L'écrivaine Michal Govrin et l'ambassadeur Patrick Maisonnave
Remise des insignes de Chevaliers dans l'ordre des Arts et des Lettre (Institut français, le 3 octobre 2013)
Michal Govrin, Chevalier dans l'ordre des Arts et des Lettres
L'éditeur Israël Carmel, Chevalier dans l'ordre des Arts et des Lettres
Roselyne Déry, Attachée au Livre, lors de la remise des insignes de Chevaliers dans l'ordre des Arts et des Lettres à Michal Govrin et Israël Carmel.
Roselyne Déry, Attachée au Livre, Michal Govrin et Israël Carmel.
L'éditeur Israël Carmel, Chevalier dans l'ordre des Arts et des Lettres
L'ambassadeur Patrick Maisonnave, l'éditeur Israël Carmel, l'écrivaine Michal Govrin, et le Conseiller culturel Olivier Rubinstein

L’ambassadeur de France en Israël, Patrick Maisonnave, a remis hier soir les insignes de Chevaliers dans l’ordre des Arts et des Lettres à
L’écrivaine Michal Govrin et à l’éditeur Israël Carmel.

Cette soirée a également été l’occasion de célébrer la « loi pour la protection du livre et des auteurs ", adoptée le 31 juillet dernier par la Knesset à une écrasante majorité – 45 voix contre 3.

La loi israélienne est directement inspirée de la loi Lang, initiée en France en 1981, fixant un prix unique du livre pendant la période dite « de protection » - 2 ans en France, 18 mois en Israël – ce qui permettra aux livres, même les plus confidentiels ou spécialisés, d’émerger des rayonnages des libraires et de promouvoir la diversité culturelle.

La promulgation de cette loi dite « française » (« A Hok Atsarfati ») a été le fruit d’un long travail initié en 2005 par Roselyne Déry, Attachée pour le Livre et l’Ecrit près l’Ambassade de France, soutenue en France par de nombreuses institutions et personnalités du monde du livre.

En Israël, le premier projet de loi a été déposé par le député Nitzan Horowitz, soutenu par le Président de l’association des éditeurs, Yaron Sadan, de nombreux écrivains, en particulier le regretté Yoram Kaniuk, pour devenir l’un des combats phare de la ministre de la Culture Limor Livnat. Il s’agit d’un bel exemple d’une coopération exceptionnelle entre la France et Israël.

Dernière modification, le 04/10/2013

haut de la page