Réactions des autorités françaises à l’agression de deux juifs à Créteil, samedi 24 mai 2014

Réactions des autorités françaises à l’agression de deux juifs à Créteil, samedi 24 mai 2014

Le Président de la République, François Hollande, a affirmé « la volonté de la France pour que tous les juifs de France se sentent en parfaite sécurité et tranquillité ».

Il a appelé à la mobilisation pour « éviter que des actes se produisent comme ils s’en sont produits à Créteil ». « Nous faisons tout pour que les auteurs soient retrouvés, ils le seront », a-t-il ajouté.

Le Ministre de l’intérieur, Bernard Cazeneuve, a condamné l’agression dans un communiqué du 25 mai :

Bernard Cazeneuve condamne avec une très grande sévérité l’agression dont ont été victimes deux hommes de confession israélite qui sortaient hier en début de soirée de la synagogue de Créteil (Val de Marne). Le ministre de l’Intérieur tient à leur apporter tout son soutien et à les assurer du plein engagement des services de police pour identifier et interpeller dans les meilleurs délais les auteurs de ces actes intolérables.

Par ailleurs, Bernard Cazeneuve a, dès hier soir, donné instruction à tous les préfets de renforcer immédiatement la sécurisation des établissements liés au culte israélite ou à la culture juive. Les services de police et de gendarmerie sont donc ainsi mobilisés sur l’ensemble du territoire pour veiller au bon déroulement des offices religieux et des manifestations culturelles publiques.

Au lendemain de l’attentat odieux du musée Juif de Bruxelles, le ministre de l’Intérieur tient à réaffirmer sa détermination sans faille à combattre celles et ceux qui, par leurs actes meurtriers ou leurs paroles nauséabondes, propagent le racisme et l’antisémitisme et mettent à mal la cohésion dont notre société a plus que jamais besoin.

Dernière modification, le 26/05/2014

haut de la page