Remise des insignes de Chevalier de la Légion d’Honneur à M. Gideon FRANK

M. Gideon FRANK, ancien chef de la commission israélienne de l’énergie atomique a été honoré par la France pour sa contribution au renforcement des relations avec le gouvernement français et la Commissariat à l’Energie Atomique, au développement d’une coopération scientifique dynamique et fructueuse entre les deux pays dans le domaine du nucléaire civil et dialogue entre nos deux pays sur les questions stratégiques et de sécurité.

JPEG

Gideon Frank est un ingénieur formé au Technion, où il obtient une licence en ingénierie électrique et un master en sciences du nucléaire.

M. Frank commence sa carrière au Commissariat à l’énergie atomique israélien (Israel Atomic Energy

Commission, IAEC). Il y occupe plusieurs postes à responsabilité, comme celui de directeur du réacteur de recherche civile de Soreq (1970-1973) et de directeur général adjoint du centre de Soreq (1975-1979).

M. Frank goûte un temps à la diplomatie, au poste de conseiller scientifique pour l’Ambassade d’Israël à Washington (1979-1982).

Il retourne ensuite à ses premières amours en devenant directeur général du centre de Soreq (1982-1989).

En 1990, il devient directeur général adjoint de l’IAEC puis, en 1993, directeur général.

Il occupe ce poste, le plus haut de la fonction publique israélienne dans le domaine du nucléaire, jusqu’en 2007, soit pendant un peu moins de 15 ans. Une longévité exceptionnelle, qui témoigne de son professionnalisme, de la qualité de son management et de la composante diplomatique qu’il a su apporter à ce poste sensible et exigeant. Autant de qualités qui lui ont valu la confiance de 6 Premiers ministres successifs.

On retiendra que durant son mandat, Gideon Frank a ouvert l’IAEC aux discussions avec d’autres agences nucléaires et en particulier avec le CEA en France

- Il est à l’origine des premiers contacts avec le ministère français des Affaires étrangères, notamment pour définir une politique dans le domaine de la sécurité nucléaire au Moyen-Orient ;

- Il est à l’origine du rapprochement de l’IAEC avec le CEA, qui a permis le développement d’une coopération scientifique dynamique et fructueuse entre les deux pays dans le domaine du nucléaire civil.

Dernière modification, le 13/01/2015

haut de la page