Syrie - Point de presse du porte-parole

Au point de presse de ce jour, le porte-parole a fait les déclarations et a répondu aux questions suivantes à propos de la situation en Syrie :

Q - Plusieurs groupes de rebelles syriens - islamistes, notamment le front al-Nosra, et non-musulmans- se sont unis pour combattre L’Etat islamique en Irak et au Levant et le déloger de ses positions notamment à Raqa. Comment évaluez-vous cette situation et notamment le rapprochement entre al-Nosra et des groupes non-extrémistes ? La France va-t-elle continuer à leur livrer du matériel militaire non-létal ?

R - La Coalition nationale syrienne et l’Armée syrienne libre, que nous soutenons, luttent chaque jour sur le terrain, à la fois contre les groupes terroristes et contre les exactions du régime. Ce sont elles que nous aidons en conformité avec les décisions prises dans le cadre européen.

Q - John Kerry serait dimanche à Paris pour rencontrer des ministres de la Ligue arabe et palestinien des Affaires étrangères à propos du plan de paix au PO. Confirmez-vous cette présence et une rencontre est-elle prévue avec M. Fabius ?

R - S’agissant des déplacements de M. John Kerry, je vous invite à contacter son porte-parole.

S’agissant de M. Laurent Fabius, son agenda a été diffusé le 3 janvier. Nous vous tiendrons informés des éventuelles modifications.

Q - Téhéran ne figure pas pour l’instant dans la liste des invités à la conférence de paix sur la Syrie le 22 janvier. Etes-vous plutôt favorable à sa présence ou pas ?

R - Comme le rappelle la résolution 2118 adoptée à l’unanimité par le conseil de sécurité, Genève II a pour objectif la négociation d’une transition politique, autour d’un gouvernement de transition, établi par consentement mutuel et doté des pleins pouvoirs exécutifs.

Tous les pays participants à la Conférence doivent adhérer à cet objectif.

Dernière modification, le 07/01/2014

haut de la page